Petites histoires de Beaumont

Souvenirs des années d'après-guerre

par Robert Bourdy

La place de Beaumont

 

 Au sommet de la butte, la Place était le nombril de la commune. Quadrilatère herbeux d’une centaine de mètres de coté, cerné par une unique bordure de maisons.

Sur la droite en arrivant de la vallée, le marchand de vin, Monsieur Gaborit dont le chai était de l’autre côté de la rue, face à l’école des garçons ; puis la forge de Pierre Vieillefault, le puits communal, la maison et le jardin de la famille Cyr, les bâtiments de Madame Bugeant, l’école des filles.

Venait alors un petit emplacement où stationnait l’hiver l’alambic de Monsieur Morisset.

Plus loin, la maison de Monsieur Blain, la cordonnerie, le café Cyr, la Boulangerie. Un peu plus bas, l’épicerie Aurioux, le presbytère et l’église.

En remontant, sur la droite, la Mairie, la recette buraliste et l’école des garçons.

A la Tricherie, on passait et les commerces se développaient.

A Beaumont, on montait pour affaires !

Beaumont, Patrimoine Culture et Traditions

Proposez vos idées, images, photos, souvenirs, recettes...

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player